Le profil du marché immobilier en 2021 après la Covid-19

C’est maintenant une donnée à intégrer : la Covid-19 a changé nos vies, nos manières de consommer et nos façons de travailler. Des changements profonds, qui sont également en train de modifier le fonctionnement des marchés. Et notamment celui de l’immobilier.  Est-ce le moment pour acheter ? Les prix vont-ils baisser ? Les taux de prêt vont-ils remonter ? Dois-je attendre pour acheter ? Autant de questions que vous êtes nombreux à vous poser !

Nous avons voulu vous aider à mettre les choses en perspective en vous donnant quelques éléments de réponse aux questions qui se posent aujourd’hui sur le profil du marché immobilier suite à la Covid-19. 

 

Un marché immobilier déséquilibré à court terme

La fermeture des agences immobilières et l’obligation de rester confinés chez soi a entraîné une baisse de la mise en vente des logements. Ce ralentissement de l’offre, face à une demande restée active, a renforcé d’autant plus le sentiment qu’il y avait peu de biens disponibles. Sentiment déjà existant tout au long de l’année 2020 avec ces délais de vente très rapides.

De plus beaucoup de nos clients vendeurs ont préféré laisser passer les fêtes de fin d’année et attendre 2021 pour mettre en vente. Nous finissons donc 2020 avec un faible renouvellement de nos stocks.

Néanmoins, cela ne devrait être que temporaire et, sauf nouveau confinement, des biens devraient faire leur réapparition sur le marché.

 

Qu’en est-il de la demande ? Les acquéreurs sont-ils toujours présents ? 

Et bien oui, la demande reste soutenue ! Avec les périodes de confinement successives et le temps passé chez soi, beaucoup ont eu envie de davantage d’espace, qu’il soit intérieur comme extérieur. La demande pour les maisons avec jardin s’est accrue de manière significative. Les acquéreurs veulent plus grand, plus de jardin, plus de terrasse… Ils veulent être bien chez eux.

L’envie d’une résidence secondaire est également revenue en force : un autre chez soi pour s’évader, souvent pas trop loin de sa résidence principale, et avec tout le confort nécessaire pour rester sur place pendant des périodes prolongées si besoin.

   

Des banques confiantes mais prudentes

Au dernier trimestre, nous avions pu noter un maintien des taux historiquement bas, donc attractifs, mais cela a été accompagné d’un durcissement des conditions d’emprunt.

Durée d’emprunt plafonnée à 25 ans, taux d’endettement fixé à 33%, demande d’apport d’au moins 10%.

Tout cela a évincé un grand nombre d’acheteurs du marché, comme les primo accédants ne pouvant réunir les 10% de fonds exigés par exemple.

Tout dernièrement, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a assoupli ces exigences en allongeant la durée de l’emprunt de 2 ans (passant de 25 à 27 ans) et en autorisant un dépassement du taux d’endettement selon le reste à vivre de chacun.

Cela devrait permettre à chacun de postuler à l’achat et de soutenir la demande.

 

 

le marché immobilier en 2021 à Thonon

 

Le bon moment pour acheter ?

Est-ce le bon moment pour acheter un bien immobilier ? les prix ne devraient-ils pas baisser avec la menace des licenciements qui plane ?

Même s’il est toujours difficile et périlleux de faire des prédictions sur l’avenir du marché immobilier, nous restons très confiants, à La Maison de l’Immo, au vu de ce que l’on peut entendre des clients chaque jour.

La Haute-Savoie est une région où l’immobilier a explosé ces deux dernières années ; c’est pourquoi nous nous attendons à un retour à un marché immobilier en 2021 moins tendu plutôt qu’à une baisse des prix. Des délais de vente rallongés, en raison d’un nombre plus faibles d’acquéreurs, donc plus de biens en vente et plus de choix pour les clients.

A contrario, nous observons une demande accrue des clients ayant des fonds disponibles et cherchant à investir dans la pierre. Nombreux font le choix de l’achat immobilier et la mise en location pour faire fructifier leur patrimoine. Nous ferons d’ailleurs prochainement un article dédié aux investissements locatifs.  

 

“En dépit de l’instabilité économique et du marché de l’emploi, le confinement a accru l’envie de réaliser de nouveaux projets.
Ne pouvant plus partir pour les vacances dans des contrées lointaines, les français ont décidé de rêver autrement, de « rêver immobilier ».”
Anne Gobel-Vernet

 

Un marché qui s’adapte aux circonstances

Nous avons constaté, sur ces quelques mois, que malgré les incertitudes et toutes les inconnues concernant le virus, la stabilité économique et financière du pays et des entreprises françaises, le marché de l’immobilier s’est adapté aux circonstances. Tous les acteurs de l’immobilier ont su rassurer autant que possible et préserver la confiance des acquéreurs et des vendeurs. Certes, il y a eu des à-coups mais dans l’ensemble, rien ne s’est complètement arrêté. 

 

Aujourd’hui plus que jamais, tout est mis en place pour que le marché reste fort mais souple, pour pouvoir continuer de s’adapter. 

 

 

Anne Gobel-Vernet

Pétillante et déterminée, le sourire accroché aux lèvres, Anne a fondé La Maison de l’Immo pour mettre son expertise de l’immobilier et du marché local sur Thonon et le Chablais à votre service.

Devise : aucun challenge n’est impossible à relever
Elle aime : rencontrer des gens
Elle n’aime pas : les mégots de cigarette jetés par terre

Anne Gobel-Vernet

Pétillante et déterminée, le sourire accroché aux lèvres, Anne a fondé La Maison de l’Immo pour mettre son expertise de l’immobilier et du marché local sur Thonon et le Chablais à votre service.

Devise : aucun challenge n’est impossible à relever
Elle aime : rencontrer des gens
Elle n’aime pas : les mégots de cigarette jetés par terre

Articles et actualités de La Maison de l'Immo

Pour nous appeler :

04 50 70 04 04

Informations

Nous suivre